• Quinta de Santa Luzia - Madeira island
  • Quinta de Santa Luzia - Madeira island
  • Quinta de Santa Luzia - Madeira island
  • Quinta de Santa Luzia - Madeira island

La maison originale a été achetée par John Blandy en 1826. Elle avait deux étages et était située dans une zone encore très rurale. La maison a ensuite été remodelée par mon arrière arrière grand-père, John Burden Blandy, en 1901. Il y a installé un escalier circulaire qui bizarrement était disproportionné par rapport au reste du hall d’entrée, laissant des portes plus étroites que d’autres (il aimait vraiment cet escalier semble-t-il). La maison a grandi jusqu’à avoir quatre étages, une taille un peu absurde (il y avait même une salle de bal, entre autres) et un pont passait de la maison principale à la “maison cuisine”.

John Burden Blandy a eu de toute évidence un très beau parcours car il a aussi acheté le terrain au nord de la maison et des jardins, il a également acquis la Quinta do Palheiro. Il a entrepris ce qui a dû être un travail de paysagisme colossal, reconfigurant les terres en de plus larges terrasses ou poios, chacune ayant sa propre levada (canal d’irrigation). John Burden Blandy adorait son automobile visiblement (probablement l’une des premières sur l’île) car il a aussi construit le chemin carrossable qui va de la maison principale à la rua da Levada de Santa Luzia, la route qui longe le haut du domaine et qui est aussi la plus ancienne levada de l’île, par où il pouvait entrer plus facilement dans la propriété.

Plus tard, mon grand-père a décidé de reconstruire la maison principale, en 1963 ; en la réduisant à ce qu’il appelait dit-on “une maison de campagne de belle dimension”, il manifestait de toute évidence un sens étrange des proportions, comme l'on peut en attester en voyant la maison.

J’ai eu beaucoup de chance d’avoir grandi dans cet endroit, tout cet espace, les arbres immenses, les grandes fêtes célébrées sous le chêne majestueux devant la maison. Les journées à jouer avec le tracteur et les week-ends de travail avec mon père dans le jardin ont maintenant laissé place à un temps où, je l’espère, les gens sentent qu’ils sont les bienvenus pour vivre cette expérience de bout de paradis (c’est ainsi ce que je le ressens), de toutes les façons possibles.



QuintaDeSantaLuzia logo



Les arbres

Les arbres de la Quinta sont une part importante de ce qui rend ce lieu si unique. Il y en a beaucoup qui ont plus de cent ans, certains sont endémiques d’autres ont été introduits. Sous leur ombrage, notre famille a célébré des mariages, des anniversaires, et d’autres occasions spéciales.

Ce sont des amis de longue date, qui ont accompagné les différentes générations et j’espère que cela va continuer dans le futur.




cofinanced